• Groupe de Liaison et d'Information Post Polio

Poliomyélite

Le poliovirus : Comment ça marche ?

poliovirus Le poliovirus : Certains auteurs utilisent le terme «poliovirus», en un mot, tandis que d’autres disent «virus polio».

Les virus polio sont du genre (on dit aussi groupe ou classe) entérovirus de la famille des virus picorna.

Qu’est-ce qu’un virus ? : A peine une molécule, un infiniment petit, inoffensif tant qu’il n’est pas en contact avec nos cellules dont il a besoin pour se reproduire en les détruisant ou en les abîmant.

Les virus sont responsables de maladies infectieuses, comme par exemple la grippe, la rougeole, l’herpès, la rubéole, le sida, la polio et beaucoup d’autres maladies bénignes ou extrêmement graves.

Le poliovirus ressemble au virus de la grippe et de l’hépatite A qui ont la même taille sont de la même famille. Ils ont les mêmes propriétés, les mêmes affinités pour aller s’installer dans l’intestin, la même contamination par la bouche. Mais la ressemblance s’arrête là, car si le virus de l’hépatite se dirige vers le foie, le poliovirus s’installe dans les cellules nerveuses de la moelle épinière. On comprend comment il tue les cellules mais on ne sait pas pourquoi. Ni pourquoi, chez l’homme, il limite sa multiplication aux cellules du pharynx, de l’intestin et de la substance nerveuse alors qu’il se reproduit dans d’autres tissus en laboratoire. Il épargne les cellules intestinales qui pourtant multiplient le virus polio.

Les poliovirus se propagent par l’eau et les aliments souillés, plus rarement par l’air, mais surtout directement de personne à personne. Ils entrent par les voies aériennes, traversent les voies digestives et se multiplient au niveau du larynx et de l’intestin.

Parfois, ils montent par voie sanguine jusqu’aux cornes antérieures de la moelle épinière; c’est là uniquement qu’ils commettent les lésions qui conduisent aux paralysies.

Si les anticorps sont efficaces et l’organisme bien défendu, les virus seront éliminés par les selles sans qu’aucun d’entre eux ne soit monté vers la moelle épinière.

En période d’épidémie, énormément de personnes sont atteintes. Mais seulement 2% des personnes infectées par le poliovirus subissent une atteinte neurologique et la moitié, soit 1% des personnes infectées développeront une polio et garderont des séquelles.

Les poliovirus sont de trois types antigéniques (aptes à provoquer la formation d’anticorps), responsables de la polio et d’infections inapparentes ou banales (rhinopharyngite, fièvre).

Ces types de virus sont désignés type I (85 %), type II (12 %), type III (3 %).

C’est en 1937 que le type I a été isolé à Los Angeles, le type II à Boston en 1938 et le type III à Baltimore en 1939.

À lire également :