Congrès Polio Européen – Nancy 2023

« Poliomyélite, un congrès pour construire l’avenir ! »

Polio-France est la seule association nationale qui rassemble et représente exclusivement les personnes porteuses de séquelles de poliomyélite. Elle est également membre actif du Conseil d’Administration de l’union européenne des polios (EPU – European Polio Union).

Après les graves épidémies des années 1950-60, la mise en place de la vaccination obligatoire en 1964 signe la fin des cas de malades par le virus de la poliomyélite. Des enfants sont morts à cette époque, et environ 50.000 survivants en France connaissent des situations diverses de handicap produites par les séquelles de la maladie.

Sortis des centres de rééducation et arrivés à l’âge adulte, leur handicap stabilisé, tous ont pu faire des études, travailler, fonder une famille, poursuivre une carrière. Un grand nombre arrive aujourd’hui à l’âge de la retraite. Fondus dans le paysage national, totalement intégrés, ils ne sont plus apparents au point que 40 à 50 ans plus tard, on entend couramment dire : « la polio, ça n’existe plus ! ». C’est vrai en ce qui concerne la menace virale. Les survivants porteurs de séquelles de poliomyélite sont pourtant parmi nous ; dans nos quartiers, nos entreprises, nos familles. Ils continuent de se battre, comme ils l’ont toujours fait.

Aucun recul scientifique ne permettait d’imaginer que, 40 ou 50 ans plus tard, les effets naturels du vieillissement pourraient jouer un rôle majeur dans le processus de vie de ces personnes en situation de handicap, venant dégrader leurs capacités restantes dès 45-50 ans, avec plus ou moins de brutalité et de rapidité.

Appauvri par absence de transmission chez la plupart des professionnels de santé, le corpus des savoirs sur la prise en charge des séquelles de poliomyélite est tel qu’il y a urgence à réinitialiser la circulation de ces savoirs. Il est nécessaire de créer (ou pérenniser) des espaces de diffusion des savoirs scientifiques et des méthodes de prise en charge. Cela passe nécessairement par des évènements favorisant ce type d’échanges, comme proposé par le congrès de Nancy.

Contrairement à la plupart des congrès scientifiques et/ou médicaux, la particularité des congrès polio réside dans le partage de connaissances et d’expériences, notamment l’échange fructueux entre les professionnels de santé et les personnes porteuses de séquelles de polio. Baignées dans le milieu médical depuis la petite enfance, à l’instar de patients experts, elles représentent bien souvent la moitié de l’audience de ce type de congrès. Elles produisent une interaction éminemment productive et très recherchée par les professionnels. La plupart de ces derniers conviennent que le partage de l’expérience vécue tout au long de la vie est au moins aussi important que le corpus des savoirs scientifiques.

Ce congrès n’est pas un congrès comme les autres avec une société savante qui s’adresse à ses confrères. Nous sommes une association de patients qui souhaitons créer les conditions nécessaires à l’échange de savoirs afin d’en pérenniser la diffusion, mais surtout de motiver la recherche et l’innovation dans la prise en charge. Ce
congrès s’adresse aux personnes porteuses de séquelles de polio de l’ensemble du territoire national, adhérents de l’association ou non, mais aussi à leurs homologues européens, via leurs organisations, membres de l’EPU. Sa cible principale reste les professionnels de santé de l’ensemble du pays et des pays européens concernés par la
prise en charge des séquelles de polio.

Ce congrès est prévu en
mai 2023 (25-26-27) à Nancy
au Centre des congrès Jean Prouvé
offrant espace pour exposants, salles de conférences, lieux de rencontres formelles et informelles,
d’ateliers thématiques, de démonstration de matériels, d’expositions photos.

Il bénéficie d’ores et déjà de l’appui de :
CDCA54, CD54, CRSA-GE
, Région Gd-Est, Ville de Nancy, Métropole du Grand Nancy, UGECAM-NE/IRR, CNSA, ARS-GE, ARS-DT54, OHS de Lorraine, AGIRC-ARRCO, Rotary District 1790.

Son comité de pilotage est composé des représentants de ces instances ainsi que deux administrateurs de Polio-France et de son président.

En partenariat avec :